Un des paradis de Serge…

Comme j’étais en Drôme pour raisons familiales, j’en ai profité pour téléphoner à Serge pour savoir si une petite virée sur ses terres était possible.

Après une mise au point rapide, 1 coup de fil aura suffit, nous convenons pour Dimanche. Serge me fera découvrir un de ses joyaux du Vercors.

Lire la suite

Publicités

Se rassurer …

La session de ce matin n’était pas faite pour faire un max de poisson mais plutôt pour me rassurer, les 2 dernières sorties n’étant pas à mettre dans les annales.

Il me fallait reprendre les vers pour retrouver mes marques, les nymphes n’ayant pas spécialement répondu à mes attentes. Et qui plus est, sur l’avant-dernière sortie je n’avais pas vu la queue d’un poisson, ni même une truite en fuite.

Lire la suite

Ça pique …

Et dans tous les sens du terme.

Il ne fait pas très chaud ce matin. 7 petits degrés dans la vallée et 3 en Montagne noire. Plus je monte, plus je m’enfonce dans les nuages. Toutes les cheminées du dernier village traversé crachaient la fumée du bois humide brûlant dans l’âtre pour réchauffer les habitants. Mais après le magnifique orage d’hier soir et les pluies de la nuit, il ne m’en fallait pas plus pour entraîner mes vers à la natation.

Lire la suite

La pêche au ver de terre (2)

La partie 1

Marcel Lapourré

Avril 1949

S’il est intéressant de connaître les diverses montures décrites le mois dernier, c’est afin de pouvoir les utiliser pratiquement et à bon escient.

peche-truite-toc-02-850x637

Généralement les pêcheurs au ver s’intéressant surtout à la truite, nous commencerons par essayer de prendre ce beau poisson.

Lire la suite

La pêche au ver de terre

Marcel Lapourré

Mars 1949

Depuis que le premier homme a eu l’idée d’extraire de l’onde un de ses habitants, à l’aide d’un fil et d’un hameçon, il a, très probablement, utilisé le ver de terre (lumbricus) comme appât, d’abord parce qu’il est accepté avec empressement par tous les poissons, ensuite parce qu’il est très facile de se le procurer.

ver-de-terre

Pourquoi le poisson, quel qu’il soit, est-il si friand de cet annélidé qui ne vit pas, comme les larves aquatiques, dans le lit de la rivière ?

Lire la suite

La pêche au ver rouge

Pierre Melon

Août 1948

Quand le torrent est en crue, tous les pêcheurs savent ça, il n’y a que le ver pour la truite. Embroché tout de son long sur un hameçon de grande taille, le pauvre ver n’en mène pas large, si j’ose dire. Il est mort, tout ce qu’il y a de plus mort, et, en temps normal, dans les eaux claires, une truite digne de ce nom ne se dérangerait pas pour un ver de si pauvre apparence.

Sélection_043

Mais, avec les hautes eaux, il passe beaucoup de vers qui n’en valent pas mieux, venus de dix, vingt, parfois cent mètres plus haut, arrachés à la terre des berges et roulés contre les cailloux, coincés un quart d’heure dans une fente de rocher d’où le courant finit par les arracher, et, quand ils passent devant la truite, ils ne se différencient en rien de leur frère tassé sur la courbe de l’hameçon.

Lire la suite

Je ne dois pas être le seul …

… et si il y en a un qui me dit le contraire bin,

cheval dire à ma mère

P1010947

bon ça c’est fait.

Alors dernière après-midi pêche en Provence et comme le mistral souffle toujours un peu et qu’il n’est pas chaud, direction un parcours à l’abri et ensoleillé si possible.

P1010938 P1010937

Comme d’hab étude du poste à pêcher, eschage du ver, 1ère dérive … 2ème dérive et BIM!!!

P1010939

Mais ce n’est pas une truite pffff !! Autre poste même technique, eschage du ver, 1ère dérive … 2ème dérive … ça chatouille la dessous … 3ème dérive REBIMMM !!!  héhé

P1010946

Toujours pas une truite mais plus gros … et là je vais vous compter ce qui se passe et qui me fait dire que je ne suis pas le seul.

Tu ouvres ta boite de ver, tu tries, tu choisis …et …..et ….. et tu lui parles au merdier. Si si … tu lui donnes même un petit surnom:

-« Allez Coco, que tu es beau … toi tu vas me la faire cette truite »

Bien sur tu ne lui parles pas trop fort au merdier … il ne faudrait pas vexer ceux qui n’ont pas été choisi et qui se dandinent dans la boite à te provoquer de les prendre.

Tu esches, 1ère dérive et … et …héhéhé

P1010942

Comme ton ver a les yeux bleus … si si .. tu le lui as dit et que tu étais en symbiose avec lui … à croire qui t’a prévenu que la truite arrivait, tu as ferré à temps et ton ver est toujours au bout de l’hameçon.

Autre poste, dérive, dérive et BIMMM !!!

P1010934

Et ton ver est toujours là … pitain mais tu le bénis le merdier, tu n’irais pas jusqu’à lui bâtir une cathédrale mais tu es fier de lui.

C’est ton ver ….. LE préféré du moment … celui qui a évité la douille. C’est toi qui l’a choisi, conditionné … bon en même temps il était dans ta boite et tu étais seul au bord de l’eau ….hein !!! Mais quand même !!!

Re dérive ….. et 2 de plus ….

P1010936 P1010935 P1010940 P1010941

A partir de maintenant … je ne choisirai que des vers aux yeux bleus